2016-12-07 | VCHR
Dialogue sur les droits de l’Homme : L’UE doit presser le Vietnam de mettre fin aux graves violations des droits de l’Homme

2016-11-19 | VCHR
La nouvelle loi vietnamienne sur la religion est incompatible avec le droit fondamental à la liberté de religion ou de croyance

2016-10-06 | VCHR
54 organisations religieuses et de la société civiles appellent l’Assemblée Nationale vietnamienne à réviser le projet de loi sur la croyance et la religion

2016-09-20 | Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l'Homme
Le VCHR et le Hudson Institute organisent à Washington D.C. un Colloque sur la Liberté Religieuse au Vietnam

2016-09-04 | CVDDH
Trois organisations pressent le Président français de soulever la question des droits des droits de l’Homme lors de sa visite au Vietnam


AFP - Agence France Presse - http://www.afp.com Agence France Presse


L’UE priée de faire un geste en faveur des cyber-dissidents au Vietnam



2006-04-21 | | AFP

HANOI, 21 avr 2006 (AFP) - - L’organisation Reporters sans frontières (RSF) et une organisation de la diaspora vietnamienne ont demandé à l’Union européenne (UE) d’aborder au Vietnam la question de la libération de cyber-dissidents actuellement détenus, ont-elle indiqué vendredi.

RSF a écrit à Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux Relations extérieures, pour lui demander d’évoquer à Hanoï les cas des cyber-dissidents Pham Hong Son et Nguyen Vu Binh, et de trois internautes arrêtés l’an passé à Ho Chi Minh-Ville (sud).

Mme Ferrero-Waldner a entamé vendredi une visite de deux jours dans le pays, alors que se tient à Hanoï le Xe congrès du Parti communiste vietnamien (PCV).

“Ces cinq personnes sont emprisonnées pour avoir simplement osé s’exprimer sur des sujets manifestement proscrits au Vietnam, tels que la démocratie ou les droits de l’homme,” écrit RSF.

“En 2005, ce pays avait rendu public +un livre blanc sur les droits de l’homme+, dans lequel il s’engageait à respecter la liberté d’expression et à promouvoir une utilisation libre d’internet,” rappelle l’organisation.

Vo Van Ai, farouche opposant au régime de Hanoï et président du Comité Vietnam pour les droits de l’homme, a de son côté demandé à la commissaire de soulever le cas de Thich Huyen Quang, patriarche de l’Eglise bouddhiste unifiée du Vietnam (EBUV, dissidente) et Thich Quang Do, son bras droit.

Les deux hommes, respectivement agés de 86 et 77 ans, sont en détention ou en résidence surveillée de façon plus ou moins permanente depuis 1981.

Pham Hong Son purge actuellement une peine de cinq ans de détention après avoir traduit et mis sur internet en 2002 un article appelé “Qu’est-ce que la démocratie”. Nguyen Vu Binh a de son côté été condamné à sept ans de prison, notamment pour avoir violemment critiqué un accord frontalier sino-vietnamien.

Quant aux trois “internautes de la rue Kiem, Truong Quoc Tuan, Truong Quoc Huy et Lisa Pham” mentionnés par RSF, ils ont été interpellés après avoir participé à une discussion en ligne sur la démocratie sur le site Paltalk.com.

Le congrès américain avait récemment demandé à Hanoï la libération de Son et de trente autres dissidents, appel repoussé par Hanoï.
 
 
 

Quê Mẹ • B.P. 60063 • 94472 Boissy Saint Léger cedex • France • E-mail : queme.democracy@gmail.com