2017-05-15 | VCHR
Le chef de la Jeunesse Bouddhiste Lê Công Cầu en grève de la faim contre son interdiction de se rendre auprès du Patriarche de l’EBUV Thích Quảng Độ gravement malade

2017-05-12 | VCHR
Menaces et harcèlements policiers contre les l’Église et la Jeunesse Bouddhistes lors des célébrations du Vesak à Huế

2017-03-15 | VCHR
Le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme dénonce les violations de la liberté religieuse au Vietnam devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

2017-03-09 | VCHR
Le VCHR regrette l’omission du cas de Thích Quảng Độ dans le Rapport du Département d’État sur les droits de l’Homme

2017-03-02 | VCHR
Le pasteur Nguyễn Trung Tôn victime d’enlèvement et de passage à tabac


AFP - Agence France Presse - http://www.afp.com Agence France Presse

Des opposants à Hanoi réclament des soins pour un patriarche bouddhiste



2003-02-18 | | AFP

HANOI, 18 fév (AFP) - Une organisation vietnamienne basée à Paris et opposée au régime communiste vietnamien a réclamé mardi que le Vénérable Thich Huyen Quang, numéro un de l’église bouddhiste dissidente, puisse être soigné pour ce qui pourrait être un cancer.

Dans un communiqué, le Comité Vietnam pour la défense des droits de l’Homme indique que le Vénérable, âgé de 86 ans, patriarche de L’Eglise bouddhiste unifiée du Vietnam (EBUV), « souffre d’une douloureuse tumeur près de l’œil ».

« Les médecins de Quang Ngai (...) ont recommandé que Thich Huyen Quang subisse une opération urgente à Ho Chi Minh-Ville. Mais la police de Quang Ngai (centre) a rejeté leur demandes et (lui) ont interdit de quitter la province », a ajouté Vo Van Ai, président de l’organisation et opposant du régime de Hanoi.

L’EBUV est interdite depuis 1981, date de la mise en place de l’Eglise bouddhiste du Vietnam, seule organisation autorisée dans le pays.

Quang est en résidence surveillée depuis 1982 près de la pagode Quang Phuoc, dans la province reculée de Quang Ngai. Son état de santé est régulièrement évoqué par ses partisans depuis plusieurs années.

Le numéro deux de l’église, Thich Quang Do, 74 ans, a été condamné à deux ans de résidence surveillée en juin 2001 pour avoir lancé un « Appel à la démocratie au Vietnam », et après avoir prévu de diriger une délégation destinée à escorter Quang à Ho Chi Minh-Ville pour le faire soigner.

La semaine dernière, le commissaire européen aux Relations extérieures, Chris Patten avait demandé au gouvernement de relâcher les deux moines.

« La commission estime qu’aucune des charges retenues contre les deux hommes ne justifie leur emprisonnement et leur résidence surveillée et que leur âge avancé doit être pris en considération », avait indiqué Chris Patten.

Les autorités vietnamiennes n’étaient disponibles pour aucun commentaire sur le sujet mardi.

dla/ben/mf eaf
 
 
 

Quê Mẹ • B.P. 60063 • 94472 Boissy Saint Léger cedex • France • E-mail : queme.democracy@gmail.com